L’œil de bœuf

Un œil de bœuf 

 

Dans le but de mieux comprendre les mécanismes de la vision chez les vertébrés, nous avons décidé de pratiquer la dissection d'un œil de bœuf. En effet cet œil est assez gros (environ 5cm de diamètre) et par conséquent plus pratique à manipuler et à observer. De plus, sachez que cette dissection est sensiblement la même pour tous les autres yeux de vertébrés.

 

 

Matériel :

 

 

  • Un œil de bœuf de préférence frais (pour que le cristallin ne soit pas opaque) 
  • Un nécessaire à dissection comprenant un scalpel, une paire de ciseaux, des pinces…
  • Une loupe (pour une meilleure précision)

 

 

 

Protocole :   Toutes les étapes sont illustrées de photos de notre dissection.                                                                                                                                                                                                                                                       

(Nous avons choisi de pratiquer la dissection par l'arrière de l'oeil plutôt que par l'avant pour éviter d’abîmer la cornée)

    • Retirez l'excédant de graisse autour de l’œil.

Oeil entouré de graisse

 

    • Découpez le globe oculaire en deux selon les pointillés, en commençant par faire une incision à l'aide du scalpel pour ensuite pouvoir couper plus facilement avec les ciseaux.

Oeil prêt à découper

 

    • Dans la moitié postérieure du globe oculaire, videz le cristallin ainsi que les humeurs aqueuse et vitrée. D'ailleurs la différence entre les deux humeurs est toute simple: l'humeur aqueuse est très liquide alors que l'humeur vitrée se trouve sous forme de gel. Cependant elles restent toutes deux transparentes, comme le cristallin.

Moitié postérieure de l'oeil remplie

 

    • De même, observez la transparence de la rétine dont on voit les reflets sur la photo ci-dessous. Remarquez également le point aveugle au niveau de la papille du nerf optique (découvrez à quoi il sert dans la rubrique performance du relief). La couche nacrée que vous voyez sous la rétine est appelée tapis (ou tapetum lucidum). Elle est propre aux animaux nocturnes comme le bœuf (pour plus d'information cliquez sur notre page performance sensibilité). Néanmoins, découvrez dessous la choroïde enrichie en sang et la sclérotique rigide et blanche communes à tous les vertébrés.

Moitié postérieure

 

    • Assurez vous de la transparence de la cornée en mettant la moitié du globe antérieur à la lumière.

Moitié antérieure du globe oculaire

 

    • Enfin posez le cristallin sur une image et observez la à travers : l'image nous paraît grossie. Nous vous expliquons pourquoi dans dans la partie performance sensibilité de notre site.

Effet loupe du cristallin

 

 

 

Enfin, après cette dissection, nous avons pu réaliser le schéma suivant d'une coupe de l'oeil des vertébrés nocturnes ou diurnes (si on enlève le tapis dans ce cas) :

 

Sche ma tapetum

     

  

 Cette expérience a été très enrichissante. Elle nous a permis de formuler des hypothèses quand à à peut près toutes les performances visuelles, que nous vous conseillons d'aller voir, avec en exclusivité des passages de notre entretien avec le vétérinaire ophtalmologue le Dr. Shmidt-Morand, qui par ailleurs est très bon pédagogue!