La vision des couleurs

 

La vision des couleurs chez les animaux, comme chez l'homme, est dû à des photorécepteurs placés dans la rétine. Les photorécepteurs sont des neurones sensibles à la lumière et qui transforment le signal lumineux en un message nerveux électrique. Il existe deux types de photorécepteurs: les cônes et les bâtonnets qui ont des fonctions différentes. Les bâtonnets sont responsables de la vision crépusculaire alors que les cônes servent à la vision la journée : la vision diurne.

 Tpe 1

Tous les photorécepteurs contiennent des pigments : les rhodopsines dans les bâtonnets et les opsines dans les cônes, placés dans la partie externe du photorécepteur. Il existe trois types de cônes chacun sensible à des couleurs différentes. Les cônes sensibles au vert s’appellent chlorolabes, ceux sensible au rouge sont les érythrolabes et ceux sensibles au bleu sont les cyanolabes. Ils se différentient par les longueurs d’ondes qu’ils captent : les cônes sensibles au bleu captent les rayons d’une longueur d’onde de 420nm, ceux sensibles au vert captent les rayons d’une longueur d’onde  de 530nm et ceux sensibles au rouge captent les rayons d’une longueur d’onde de 565nm.

Tpe 6

Cependant tous les êtres vivants n’ont pas tous les types de cônes. En effet seul les hommes, les grands singes et l’écureuil de jardin dans les mammifères,  sont trichromates c’est-à-dire qu’ils voient le bleu, le vert et le rouges et toutes les nuances qui en dérivent.

Tpe 7Tpe 8

Ils voient toutes les couleurs tout comme la plupart des oiseaux et des poissons. Le reste des mammifères sont soit dichromates, monochromates ou voient totalement en noir et blanc. Ils ne possèdent qu'un ou deux types de cônes ou juste des bâtonnets pour les animaux qui voient en noir et blanc. Les rongeurs, par exemple, sont des animaux nocturnes, ils n’ont donc pas de cônes. Il est interessant de remarquer que les mamifères qui sont au maximum dichromates portent un pelage plutôt terne (noir, marron, roux, blanc) alors que les poissons et les oiseaux qui sont majoritairement trichromates possèdent eux des plumes et des écailles aux couleurs flamboyantes. Chez tous les animaux possédant des cônes dans leur rétines, il existe une place au centre de la rétine ou il y a que des cônes. C’est la fovéa.

Tpe 4Tpe 9

Certains animaux comme l’aigle possèdent deux fovéas. Cela permet une vision plus précise mais n’améliore pas la vision des couleurs. Pour en savoir plus sur les fovéas voir la partie sur l’acuité. Il a été prouvé que certains insectes et reptiles voient les ultraviolet et probablement qu’il existe des êtres vivants pouvant voir les infrarouges. Des recherches sont faites pour trouver ce qui permet ces performances, cependant ce phénomène est pour le moment inexpliqué. On sait uniquement que ces performances particulières ne sont pas dues à des cônes spécifiques. Sur le serpent, cela est dû à des capteurs situés en dessous de leurs yeux. Les ultraviolets complètent la vision des animaux qui les voient. 

 Tpe 11Tpe 12