Les champs visuels et la vision du relief

Avoir est un grand champ visuel est un avantage non négligeable pour un animal, ce champ visuel est lié à la perception du relief par l'animal.

Le champ visuel d’un animal est l’addition de ses deux champs monoculaires et de son champ binoculaire. Le champ monoculaire est la zone que l’animal ne peut voir que d’un œil alors que le champ binoculaire correspond à la zone perçue par les deux yeux en même temps, regardant droit  devant.

Chez les vertébrés la valeur moyenne du champ visuel est à peu près de 170 degrés mais il vaut 180 chez l’homme.  Le chat voit à 287 degrés, le chien à 250, le cheval à 357 et l’aigle, contrairement à ce que l’on pourrait penser, a un champ visuel assez réduit de 160 degrés. Le lapin a lui une vision panoramique de 360 degrés. Quant à la mouche, comme on l’a vu précedemment, son champ de vision est à peu près égale à 357 degrés tout comme celui de l’abeille. Ces quelques schémas vous présentent le champ de vision de l’homme, du chien et du cheval ainsi que les zones vues par un œil et celle de la vision binoculaire (les mesures sont approximatives):

Homme plus grand

 

Schema chien

 

 Chien relief

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cheval relief

  Schema cheval 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le champ visuel dépend principalement de la place des yeux sur la tête de l’animal mais aussi du point aveugle et de l’ouverture de la pupille. Le point aveugle correspond à l’endroit de la rétine ou le nerf optique débute ce qui implique qu’il n’y ait donc aucun photorécepteur à cet endroit. Le schéma ci-dessous localise le point aveugle dans l'oeil(humain) et vous présente une vue plus en détails de ce point.

Ponit aveugle final

 

On peut noter que généralement les proies et herbivores comme la gazelle ont des yeux latéraux et que les prédateurs possèdent pour la plupart des yeux frontaux comme le chat. Une exception notable : le requin-marteau ! (photo ci-dessous)

Requin marteau

Remarque: L’araignée sauteuse possède des champs visuels particuliers. En effet, elle possède huit yeux dont six fixes et secondaires et deux principaux, mobiles. Elle a donc des yeux latéraux et médians antérieurs ainsi que des yeux latéraux et médians postérieurs. Les principaux yeux sont les médians antérieurs mais leur champ de vision est réduit : de deux à cinq degrés.  Son champ de vision, correspondant à la réunion des champs de vision de tous ses yeux est d’à peu près 340 degrés.

Araignee

 Araignée sauteuse

La vision en relief ou vision stéréoscopique des animaux est étroitement liée à leur champ visuel. En effet c’est la vision binoculaire, la superposition des champs de vision respectifs des yeux qui la permet. Ainsi, une grande zone de vision binoculaire ira de pair avec une très bonne vision du relief. De plus la position frontale des yeux élargit la vision binoculaire alors que la position latérale la retreint. Alors la majorité des êtres vivants dotés d'yeux latéraux auront une piètre perception des reliefs par rapport à la vue du relief des animaux avec des globes oculaires frontaux. Ce système a néanmoins des exceptions tel que l'étourneau qui en bougeant ses yeux latéraux parvient à bien apprécier le relief. Il superpose ainsi ses deux champs de vision monoculaire, il agrandit sa zone de vision binoculaire.

Etourneau

Etourneau

 Les mouvements des globes oculaires et de la tête font également varier le champ de vision et la vision du relief.

 

Remarque : Une des visions les plus atypiques du règne animal est celle du caméléon : en effet ce reptile possède deux yeux placés latéralement qui peuvent bouger indépendamment l’un de l’autre, ainsi le caméléon perçoit, quand ses yeux ne regardent pas dans la même direction, deux images différentes qui ne se rencontrent pas. Lorsque l’animal est dans ce cas sa perception des reliefs est donc nulle. En revanche quand les deux yeux fixent la même chose, le caméléon peut apprécier le mouvement.  

Cameleon reliefCameleon oeil relief 2

 

    

 

 

 

Caméleon (à gauche) et gros plan sur un oeil de caméléon (à droite)